Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jour du Tonnerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Le jour du Tonnerre   Lun 10 Aoû 2015 - 10:43

L’orage éclate
                 
Le tonnerre gronde depuis tellement longtemps sur cette ile qu'il n'y prête plus vraiment attention, il a apprit à faire avec. Ce qu'il considérait comme gênant, va maintenant être utile.
C'est une force primaire, brutale, dangereuse, maîtrisé par quelqu'un d'encore plus dangereux et puissant ! Chaque éclair est comme un poing abattu sur une table, la colère, une force qui va bientôt se déverser sur l’armée en face

Le long des murailles partiellement reconstruite, dans la hâte le plus souvent, il se tient prêt avec les autres gurubashi. Le frisson de la bataille est déjà là, une pulsation qu'il a apprit à contrôler et à en tirer une force et une brutalité sans pareil.

- La plage elle va être sanglante ! Essaye pas d'mettre à porter d'mes lames !
- Reste pas dans mes pattes alors !

A côté de lui, Jil arbore un rictus vicieux. Aucune peur, juste l'envie du combat qui est là.
En bas du muraille, sur la plage les forces unies de l'alliance et de la horde ainsi que les pandashan se préparent eux aussi. Un cor résonne sur la plage, les armées se mettent en route.

L’éclair traverse le ciel, pulvérisant un des arbres. Prenant cela comme un signe, les trolls de toutes les tribus assemblées se dressent et pousse leur cri de guerre. Salajin et Jil et se joignent aux cœurs des trolls. Un cri qui se veut comme un appel aux loas, une prière à leur attention et l’ultime avertissement adressé aux ennemies

Nous arrivons !

Dans un éclat de rire, les trolls bondissent hors des barricades sommaires, chargeant l’armée adverse qui traverse encore la plage. Salajin, les deux armes dégainés, se précipite vers les premiers adversaires, une humaine mage, protégé par un pandashan et un sin’dorei, entrain de d’incendier une portion des murailles ou se trouve les archers et féticheurs en tous genre.

- J’me charge des deux d’vant ! Occupe toi d’la mage !

Une lame pour chaque adversaire, qui bien que bloqué, permettent à Jil de passer saine et sauve et d’engager la mage sans se soucier des protecteur. Ce n’est pas la première fois que lui et Jil combattent ensemble depuis qu’ils ont fuit Zul’Gurub et qu’ils ont posé pied en Pandarie. Plus agile que lui mais moins lourdement armée, c’est elle qui s’occupe des cibles plus faible pendant qu’il occupe et détourne l’attention des protecteurs.

Le sang coule, imbibe le sable et se mélange quelque soit sont origine.

Enjambant les cadavres, les défenseurs trolls repoussent les forces armées vers la plage. L’excitation de les voir en fuite augmente leur cruauté, les mutilant et les achevant avec de plus en plus d’entrain jusqu’à ce qu’une explosion provenant des murailles vers l’entrée du palais résonne, occultant un moment le son du tonnerre.

- La muraille vers l’intérieur de l’Île vient de sauter ! Faut v’nir défendre !

Abandonnant les fuyards, Jil, Salajin et les autres défenseurs de la plage se précipite pour retourner défendre l’enceinte. La première chose qu’ils virent furent le trou énorme dans la muraille, les débris et corps mutilé des trolls jonchant le sol. Mais aussi ils virent s'élever dans le ciel un serpent nuage aux nombreux reflet électrique.
Pour tous les trolls se fut un signe que les mogus participaient à la bataille mais que les loas aussi, certains y virent même l’apparition d’un nouveau loa.

Les éclaires se déchaînent

Submergé par les armées conjointe de l’Alliance et de la Horde, les trolls durent reculé dans l’enceinte du palais, loin d’être abattu ils y voient là l'occasion de broyer l’armée ennemie. Dans cette arène ou est entraîné Horridon, les diverses tribus se sont regroupés prêt à refermer le piège sur les arrivant. De lourdes grilles métalliques bloquant le passage et forçant les personnes à se dirigé vers eux.

Jil et Salajin sont dans le tunnel d’accès réservé aux gurubashis, fonçant vers la lumière et les bruits de combat, il débouche sur le champs de bataille en esquivant les cadavre des farrakis, la première tribu a être descendu dedans.
Le chaos et la confusion est total, Horrridon le tricératops dompté par les mandes-bêtes déchaîne sa fureur dans l'arène, pendant ques les deux armées s’affrontent. Jil et Salajin se retrouvent immédiatement au combat, orcs, réprouvés, humains, nains…
Les lames tranchent la chaire du visage ainsi que les yeux, faisant hurler l’orc de douleur aveuglé par le coup de Salajin. pendant se temps Jil se joue d’un autre orc, se glissant derrière lui pour l’égorger. Cri de guerre, cri de douleur, hurlement, détonation se mêlent sous un ciel zébré par les éclaires, surement pour ça que ni Jil, ni Salajin n’entendit la détonation d’un fusilier nain, blessant la trollesse dans le dos.

Se méprenant sur l’origine du danger, Salajin vient à son secours, plantant ces deux lames dans le dos d’un autre orc.

- Alors ? Tu t’fais avoir par une vulgaire peau verte comme lui ?! Bwahahaha !

Repartant à l’assaut, leur nouvelle cible est toute désigné, une prêtresse d’Elune, protégé par un humain en plaque et bouclier. Salajiin fonce directement sur l’humain, ces deux lames porté en avant afin de forcé l’homme à bloqué le coup. Jil profite de cette occasion pour bondir sur la prêtresse. Un duo parfaitement synchronisé sous un ciel qui commence à relaché les première goutte d’eau.

Salajin vise d’une lame la tête du soldat, le forçant à levé son bouclier pendant que la seconde vient se planter dans la cuisse faisant hurler l’humain, Jil quand a elle fait jouer ces haches, zébrant la prêtresse de blessure profonde et sanglante.

Un tir parmi tant d’autre, le nain a enfin pu trouver l’angle de tir sur la trollesse. La balle vient traverser le cuir protecteur de Jil, se logeant dans son corps profondément. Au même instant Horridon couvert de sang rue partout, essayant de chassé les trop nombreux adversaire qui le tailladent, le vident de son sang. Les derniers instant d’un puissant dinosaure.

- Hey Jil ! Faut se tirer d’ici, Horridon y d’vient fou, on est plus assez nombreux pour tenir !


Aucune réponse. Salajin regarde autour de lui afin de trouver la trollesse. Des cheveux rouges, un corps allongé près d’une elfe de la nuit. Se précipitant vers elle, il ne peut constater l’étendu des dégats. Les balles logé dans le corps de Jil sont profonde et grave, même la régénération légendaire des trolls ne parvient pas a la soigner. Pourtant le pire n’est pas encore à venir

La pluie tombe enfin, lavant le sol de l’arène, le silence se fait de plus en plus présent. Au milieu vient d'apparaître l’esprit de Gara’Jal. Le reste des trolls, les forces Alliance, horde et pandashan regardent le lieur d'esprit

- Vous pensiez m’abattwe ? Vous pensiez en avoiw fini avec nous ? Non. Noooon ! Vous avez tout faux ! Les twolls y sont puissant et la mowt n’est plus une limite pouw nous ! Les espwits vont me seviw a vous détwuiw !

Une magie sombre se répand dans l’arène, les esprits des premiers trolls mort apparaissant aux yeux de tous.
Salajin regarde le spectacle avoir horreur. Non, les esprit des trolls mort doivent aller aux loas, ne pas être utilisé ainsi. Prenant Jil dans ces bras, il se précipite avec les dernier fuyards trolls dans les tunnels. Il ne laissera pas Gara’jal utilisé l’esprit de Jil ainsi. Elle est tombée au combat comme une brave, les armes à la main et taché de sang !

La fin de l'orage

Salajin dépose Jil sur le sol, dans ce qui fut la retraite des Gurubashi. Ils ne sont plus que tout les deux. Il sait maintenant que les armées ennemies ont réussi a franchir les portes du palais intérieurs, surement là ou sont retranché les mogus et Lei Shen.
Jil est à peine consciente, des sursauts de plus en plus rare. Aucun sorcier docteur, féticheur pour l'aider. Pourtant il reste près d'elle. Il lui a promit de porter ces armes à Zul'Gurub. La colère envers les Zandalari, les mogus, mais aussi la horde et l'alliance. Il ne sait même plus qui blâmer.

- Les loas y sont en colères... P'êtres que nous avons aussi fait.. de mauvais choix ?

Les paroles du vieux féticheurs de strangleronce lui reviennent en tête. Les Zandalaries ont ils vraiment voulu unifié les tribus trolls pour leur rendre leur suprématie ? Si oui, pourquoi défier les loas ainsi en utilisant les esprits des guerrier tombé, en ne rendant jamais hommage aux loas !

Jil émerge un instant, parlant de chasse aux croccilisque et de poisson. Ce à quoi il répond qu'il va y avoir assez de viande avec tout les morts qu'il  ya eu !
Un bref rire avant qu'elle ne replonge dans un coma, de plus en plus faible.
Son esprit ira au moins rejoindre le loa de ses ancêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le jour du Tonnerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canon feu d'enfer / batterie tonnerre de feu
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)
» Et si aujourd'hui était votre dernier jour à vivre?
» Boulet un jour, boulet toujours ? :O
» la mise a jour de gta 4 lost and damned

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: