Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zul'rakaji

avatar

Localisation : Orgrimmar
Rôle : Féticheur

MessageSujet: Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu   Dim 11 Juin 2017 - 0:50

Citation :
8ème jour du 6ème mois de l'an 37

Bambala, Jungle de Strangleronce

Retour chez-soi

Le féticheur Zul'rakaji, accompagné de sa sœur cadette Meimei, était revenu tard dans la nuit à Bambala. Le troll des jungles découvrait de nouveau son refuge dans lequel il avait posé ses tiki et sa marmite suite à l'échec de Jin'do le Briseur de Dieux, à Zul'gurub. Sa hutte n'avait pas changée de la dernière fois, quelques toiles d'araignée au plafond, une poutre devenue faible par une récente forte pluie et une partie de la paille du toit puant le moisi, mais rien que Zul'rakaji ne pouvait pas remettre sur pied rapidement. Une bonne demi-journée fût nécessaire au sorcier du vaudou pour que son habitation soit potable pour y vivre. Meimei était partie à la chasse, histoire de nourrir les ventres creux qui n'avaient consommés que de la vieille viande séchée et des maigres bouts de chair de crabe. Il était de nouveau protégé dans cette grande jungle qui l'avait vue naître, mais pourtant il ne réussissait pas à afficher une mine détendue ou apaisée. Au contraire, son ton était sombre et sinistre, comme si tout espoir avait été perdu.

Les villageois de Bambala qui connaissaient le féticheur n'avaient même pas osés avoir l'idée de l'approcher alors qu'il touillait de sa grosse louche en bois le mélange en ébullition dans sa marmite. Il avait passé tout le reste de la journée à tourner autour de ce chaudron avec une vipère semblant visiblement apprécié le troll. La nuit venue, Zul'rakaji parti en direction de la hutte du chef de Bambala avec plusieurs fioles de mojo luisant accrochées à sa ceinture. Certains proches des prêtres accompagnant les décisions du chef disaient que le féticheur avait enfin prit la décision de rejoindre la bannière des Sombrelances. Celui qui avait toujours été gurubashi jusqu'à la chute du glorieux empire, il avait choisi de devenir un sombrelance, comme les membres de sa famille encore en vie.

Les prêtres avaient aimés le cadeau du maître du vaudou qui avait concocté un mojo puissant en guise de présent pour entrer parmi la tribu du défunt Vol'jin. Grâce à cette potion à l'alchimie rare qui allait permettre aux guerriers d'être mieux préparés pour défendre le village, face au gorille très agressif qui arpentait actuellement les frontières du territoire de chasse des sombrelances, semant peur et zizanie parmi les chasseurs. Zul'rakaji le Sombrelance, aux oreilles du brasseur de mojo, cela sonnait comme le son d'un gong rouillé. Mais, il devait porter le poids de cette décision qui allait permettre à Meimei et lui d'avoir un avenir dans ce monde qui devenait de plus en plus petit, les cartes se teintaient de bleu ou de rouge, il fallait choisir la sécurité et la prudence. Finit les idées de grandeur, d'une ambition sur un futur irréel et le rêve d'une tribu comme celle des gurubashi résistante à typhon et marée.

Maintenant, il pouvait dormir sur ses deux oreilles, éclairé par les braises du brasero de sa hutte, Meimei appuyée contre-lui dans une étreinte n'ayant aucun attrait romantique ou sensuel. La pluie diluvienne retombait sur la paille de sa maison et cette mélodie pluvieuse aidait son esprit à se plonger de nouveau dans le monde des rêves après autant de temps à être tendu et sur le qui-vive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zul'rakaji

avatar

Localisation : Orgrimmar
Rôle : Féticheur

MessageSujet: Re: Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu   Mar 1 Aoû 2017 - 3:37

Citation :
31ème jour du septième mois de l'an 37

Îles de l'Écho, Durotar

Une fête agitée

Zul'rakaji était parti seul au cœur des mers du monde, sur une pirogue que sa soeur et lui avaient prit le temps de sculpté dans le tronc d'un vieux baobab près de leur hutte à Bambala, pour débarquer sur les plages des Îles de l'Écho où avait lieu une grande fête à l'honneur de la tribu Sombrelance. Meimei n'était pas venue avec lui pour une raison dont elle ne voulait pas parler au féticheur. Il n'avait pas été trop curieux sur ce refus de Meimei à le suivre, mais il lui promit de lui ramener de la chair de crabe des îles insulaires et un masque tiki pour décoré une de ses lances de chasse. Le voyage en mer fût long et ardu sur la petite embarcation, mais Zul'rakaji connaissait bien le chemin menant jusqu'à Sen'jin. Tout juste arrivé, il se mêla aux autres trolls et tomba sur d'anciennes connaissances qui ne le portait pas forcément dans leur cœur.

Pour se changer les idées, il participa à un tournoi d'arène de lutte trolle, mais il ne pu pas rivaliser très longtemps avec le champion qui n'avait pas perdu un seul combat. Bien que dans la défaite, il eu une amitié naissance entre les deux lutteurs et l'affranchi sombrelance parti vers le Fort des Sombrelances pour préparer des côtelettes sur le feu d'un sanglier qu'il avait précédemment tranché la gorge avant de s'introduire dans les festivités. Ajoutant des épices magiques à la viande, le partage des côtes de sanglier fût leur petit succès pour rassasier tout ces trolls qui dansaient, chantaient et combattaient ensemble sous une seule et même bannière : la tribu Sombrelance. Cela faisait si longtemps que Zul'rakaji ne s'était pas senti comme faisant parti d'un «tout». Lui qui crachait il y a quelques temps sur la tribu qu'il avait rejoint à contre-cœur, voilà qu'il redécouvrait le plaisir et la joie de se rassembler sous une communauté unie et soudée. Il ne voulait pas se l'avouer devant les autres, mais il eu un bien fou de faire un avec son peuple.

Le reste de sa soirée fût consacrée à la discussion avec d'autres trolls de différentes horizons. Il découvrit la diversité de la nation trolle, chose qu'il avait omit d'oublier, trop pré-occupé par la préservation des coutumes et tradition de l'Empire Gurubashi. Mais, le mal finit par le rattraper. Une jeune trollesse avec qui il avait eu des différents par le passé lui servit un bol d'eau. Avant même de tremper ses lèvres pour substanter sa soif, le troll des jungles savait pertinemment que cette eau avait été maudite par un mauvais juju. Il servit le bol d'eau à un troll qui avait également soif. Sans surprise, celui-ci fût touché par la malédiction infusée dans l'eau. Furieux et enragé, le féticheur parti avec plusieurs des siens sur des pirogues pour retrouver celle qui avait tenté de le maudire à Sen'jin. Avec intimidation et menace, Zul'rakaji parvient à ses fins et la dénommée Azsaji accepta de libérer la victime innocente de son sortilège, bien qu'elle eu besoin de l'aide d'un féticheur du village, ne sachant pas elle-même comment purifier sa malédiction. Le calme revenu, le maître du vaudou reparti sur la pirogue rejoindre les Îles de l'Écho pour se percher en hauteur et dormir à la belle étoile.

Ses observations des astres célestes et de la grande lune blanche furent de court durée avant qu'il sombre dans le mondes rêves. à son réveil, dès l'aube, il prit les souvenirs promit à Meimei et parti sur son bateau traditionnel rejoindre sa terre natale, disparaissant dans l'étendue turquoise éclairée par les lumières du soleil qui se levait pour réveiller les habitants des îles du sud de Durotar. Il ne savait pas quand il allait revenir au point central de la tribu, mais il savait que sa place était à Bambala, près de sa jeune sœur et à communiquer avec les esprits des jungles de la Vallée de Strangleronce. La fête était terminée pour Zul'rakaji, des choses plus importantes l'attendait en arrière-plan.


Dernière édition par Zul'rakaji le Lun 11 Sep 2017 - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zul'rakaji

avatar

Localisation : Orgrimmar
Rôle : Féticheur

MessageSujet: Re: Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu   Lun 11 Sep 2017 - 4:06

Citation :
9ème jour du huitième mois de l'an 37

Bambala, Jungle de Strangleronce

L'étoile verte

Lorsque le ciel fût déchiré par des éclairs surnaturels, le féticheur abandonna sa marmite de mojo pour courir dans la jungle à la recherche d'un haut point de vue pour observer de qui sortait de cette porte magique entre les étoiles. Après avoir prit de la hauteur dans les montagnes à l'est de Bambala, bien que essoufflé, il eu le souffle coupé par ce que ses yeux humides pouvaient apercevoir. Un immense astre vrillé d'énergies verdâtres flottait près des constellations du tigre et du serpent. Jamais les légendes n'avaient fait part d'un tel phénomène et du plus loin que le féticheur pouvait se rappeler, les anciens n'avaient jamais parlés de ce genre d'apparition soudaine. Le silence fût long avant que les babines du troll laisse échapper un long râle.

Même rentré à Bambala, personne ne pouvait lui dire exactement ce que ce corps céleste représentait. Il était à la fois curieux et affolé par cette étoile verte qui dévorait une bonne partie du ciel nocturne. Il devait trouver des réponses et vite, depuis la chute de l'Empire Gurubashi par la folie de Jin'do à Zul'gurub à entraver Hakkar l'Écorcheur d'Âmes, Zul'rakaji était très prudent sur les choses qu'il ne pouvait pas expliquer. Un ancien lui conseilla de se rendre au Campement Grom'gol, ce qu'il fît aussitôt. Chevauchant son fidèle raptor Dun'gha, il filait à toute allure dans la jungle pour finalement arriver aux portes du fort avancé. Tout les grunts étaient occupés à diverses tâches, toutes d'origines militaires. Des catapultes étaient orientées vers Argus, des armes supplémentaires étaient disposées au centre du campement et les péons renforçaient les barricades avec ce qui leur passait sous la main.

Personne ne se préoccupait de la présence du sombrelance qui progressait à travers cette ambiance guerrière. Ce rocher flottant et ses débris étaient donc mauvais signe ? Le Commandant Aggro'gosh arrêta le troll et lui recommanda de repartir vers les siens dans le cœur de des terres zuliennes. Loin d'abandonné aussi facilement, il voulu poursuivre pour satisfaire sa soif de savoir, mais des grunts lui bloqua rapidement la route. Le Campement Grom'gol était en état d'alerte maximum et les soldats en poste le fît bien comprendre au féticheur qui ne eu pas d'autre choix que de tourner les talons pour revenir à Bambala. Revenu dans le village, il averti les siens qu'il trouverait la réponse à cette géante pierre de flammes dans le ciel. Zul'rakaji devait rejoindre Orgrimmar pour découvrir la vérité, mais il était très loin de se douter de l'ampleur de la situation...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zul'rakaji

avatar

Localisation : Orgrimmar
Rôle : Féticheur

MessageSujet: Re: Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu   Lun 11 Sep 2017 - 4:29

Citation :
10ème jour du neuvième mois de l'an 37

Orgrimmar, Durotar

La cité des épines d'acier

Après une longue investigation dans la Jungle de Strangleronce pour avoir le plus d'informations possible sur l'étrange boule de feu gangrené dans le ciel, la décision fût prise de partir à Durotar pour rejoindre le cœur de la Horde. Orgrimmar était le seul endroit en Azeroth où le troll pouvait espérer trouver des témoignages et réponses. Sa jeune sœur l'avait accompagnée, elle était familière avec les différentes races de la Horde, sans elle, Zul'rakaji aurait pu déclencher un conflit en ce dur temps de guerre. Ne connaissant pas un mot du langage orc, Meimei fût essentielle dans la nouvelle quête du féticheur. Bien qu'on lui raconte toujours la même histoire à propos d'une planète abritant l'ultime base d'une grande armée de démons, anciennement havre d'un peuple nommé les érédars, et d'un combat ultime au confins de ce monde en ruines et de chaos. Aucune légendes ou paroles d'ancien n'avaient mentionnées cette mystérieuse planète au nom d'Argus, ce qui plongea Zul'rakaji dans une profonde réflexion. Pendant que Meimei exécutait les ordres de son aîné sans trop comprendre son but, lui croyait que les esprits cachaient la vérité sur ce monde désolé, assuré que ce curieux amas de rochers fumants était un signe des tout puissants dieux. Il devait communiquer avec les loas, seuls eux pouvaient vraiment répondre à toutes ses nombreuses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ils viennent des ombres, Zul'rakaji il les a vu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» D'où viennent le nom de vos villes ?
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» Présentation de Frère des Ombres
» [Fan-fiction] Chronique des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Mémoires personnelles-
Sauter vers: