Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trouver son chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Trouver son chemin   Mar 11 Aoû 2015 - 14:31

Le bras métallique de l'engin le manque de peu, c'est l'ouverture qu'il attendait. Il se glisse dans le dos du robot. Tuyaux, câbles et articulations sont visibles, mais nettement moins solides que sur le devant. D'un geste, il enfonce ses lames dans les rouages et entrailles de la machine où la fumée et les grincements se font rapidement entendre. Le combat aura été rapide ! Les gobelins vont ...

Le robot pivote sur son axe centrale et, dans un même mouvement, lui décoche un revers. La surprise et le coup le forcent à se reculer. Bien lui en pris, car dans la seconde suivante la scie circulaire, au bout du bras articulé, manque de le trancher, découpant seulement son armure en piteux état. Ses pas le ramènent près du bord de la piscine où se tient l'arène.

Ça saigne pas et si ca explose pas, ca va pas s’arrêter…

Salajin jauge le robot en face de lui, le « Destructou 5000 », puis fonce sur lui en prenant son élan. Le bras abimé du robot le manque une nouvelle fois, il atteint le flanc et parvient à renverser l'engin dans l'eau.

- Le Survivant a gagnéééééé !!

Dans la ville-capitale de Havre-Fond, les perdants râlent et les gagnants se préparent à fêter ça en dépensant leur mise. Salajin, lui, voit sa victoire fêter par une assiette de cuisses de poulet « offert gracieusement et sans déduction de frais ».
Dans son coin de l’arène, il observe derrière son masque aux peintures colorées, les gobelins s’enivrer, manger, rire… Cette nuit sera effectivement une nuit surprenante.

##############################

Les loas se disputent-ils son destin ? Des fois il se pose sérieusement la question.
Après avoir manqué de mourir lors de l'assaut des siams-qashis à Zul'gurub, il a pu prendre part avec les autres Gurubashi à l'alliance trolle proposée par les Zandalari et les mogu. En Pandarie, à nouveau il échappa à la mort et pu s'en sortir de justesse. Mais tout ça pour quoi ? Une fois de retour en Strangleronce il tente le tout pour le tout face à une troupe de gobelins du cartel de Baille Fond qui manque le pulvériser entièrement à coups de grenades. Il aurait pu mourir là, réduit en poussière dans sa jungle natale, mais son destin était tout autre. Captif, d'abord cobaye d'expériences délirantes, puis vendu comme gladiateur, sa haine pour ses geôliers était à la hauteur de son humiliation, de sa défaite.

Maintenant le voilà de nouveau en fuite et poursuivi par les orcs et les gobelins.

Le repas frugal avalé, affaibli par son parcours chaotique après son évasion de l'arène, il tente de se reposer un peu, de comprendre ce que veulent les loas. Il est seul, sur un continent dont il ignore tout. Même les animaux et les plantes ici sont étranges. Le climat est plus sec. Que doit-il faire ? Comment savoir ce que les loas attendent de lui quand il n'a pas de féticheur à ses côtés pour leur adresser les rituels nécessaires ?

Pour échapper à ses poursuivants, il a couru tout droit, jusqu'à atteindre le grand océan, puis il a longé la côte pendant plusieurs jours.
Abrité sous la carcasse d'un navire de l’Alliance échoué depuis longtemps sur le rivage, il essaye de prendre soin de sa lame. Dernière arme qu'il lui reste, il la lustre au clair de lune afin qu'elle se charge sous le regard des loas. Soudain, un mouvement plus loin.

Fouillant les carcasses de navires et ruines d'un village orc rasé par les eaux, une silhouette. Il doit en finir une bonne fois pour toutes avec ses poursuivants, après il pourra envisager le chemin à prendre. Salajin attend le moment propice, son surnom de Survivant ne lui a pas été donné pour rien.

Caché dans l'ombre, il guette du haut du pont de l'ancien bateau brisé, puis se laisse tomber derrière son poursuivant qui s'approche.  Rassemblant toutes ses forces dans cet assaut, il a à peine le temps de voir que c'est une trolle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Trouver son chemin   Mer 12 Aoû 2015 - 15:30

Acrae parcourt du regard le morceau de parchemin, l'air soucieux. L'annonce rédigée en orc et placardée à Tranchecolline indique :

« Le Comité de l'Amical des Arènes Gobelines recherche :
Le Survivant,
dangereux criminel en fuite vers Durotar
ancien gladiateur féroce rendu coupable de meurtre.
10 pièces d'or à qui le ramènera mort ou vif au Havre Baille-Fonds.
»

En dessous figure la représentation maladroite d'un masque tribal troll caractéristique, aux teintes rouges et orangées, d'où dépassent deux longues oreilles, deux défenses et des cheveux verts.

Très pratique pour le reconnaitre... j'imagine que les gobelins ne différencient de toute façon pas deux trolls l'un de l'autre. Pour eux on se ressemble tous.

La jeune trolle, aux yeux ocres comme la terre de Durotar, arrache l'affiche d'un geste vif et sort de la petite ville d'un pas pressé. Il faut qu'elle trouve le fugitif avant les potentiels grunts et autres mercenaires. D'habitude elle chasse plutôt la nourriture, mais ses talents de traqueuse vont être mis à contribution pour retrouver son semblable égaré. Elle a déjà sa petite idée d'un lieu où il aurait pu se retrancher. Les plages ont subi les raz-de-marée du Cataclysme et des attaques des flottes navales, laissant de nombreux petits villages désertés et des carcasses de navires fracassés. L'endroit idéal pour jouer à cache-cache si on ne craint pas de se faire pulvériser par une mine enterrée. Le sable humide laisse néanmoins des traces de quiconque y marche.

Je vais te trouver.


~~~~~~~~~~~~

Une ombre venue du ciel s'abat sur elle tandis qu'elle fait le tour d'une coque endommagée. Acrae perçoit le bruit sourd du corps qui tombe agilement dans le sable derrière elle. Dans son mouvement pour se retourner, elle tend son arc pour parer le coup qui va arriver, mais... Face à elle, à deux mètres hors de portée, son attaquant la dévisage, un instant de surprise et d'hésitation, stoppé dans son mouvement, la lance prête à frapper. Le troll qui se tient face à elle, dissimulé par un masque rituel coloré, semble prêt à l'embrocher au moindre signe d'agressivité de sa part.

- Du calme, frère, du calme. J'suis pas là pour m'battre.
- T'es qui toi ? Qu'est-ce tu fais là ?
- Je suis Acrae. J'suis là pour t'aider, les Sombrelances, ils vont pas permettre aux gobe-...
- Les Sombrelances ? T'fais partie des Sombrelances qu'ont détruit Zul'Gurub, traitresse ?!


La chasseresse écarquille les yeux devant l'ampleur de sa méprise. Ce troll n'est pas un membre de sa tribu qui se serait attiré des ennuis... C'est un Gurubashi. Un troll de Strangleronce. Un...

Le coup qu'il lui porte avec une folie furieuse l'envoie rejoindre le sable moite. Déjà, il est au dessus d'elle, prêt à planter son arme dans le crâne de son ennemie, vociférant en zandali derrière son masque des insultes, des accusations et des promesses de souffrances pour payer le prix des trolls tués.

- MOI J'Y ETAIS PAS !

L'intonation forte et claire de la trollesse ramène l'esprit revanchard du troll à la réalité d'une vérité simple. Plus près de la trolle à présent, il prend finalement conscience de son jeune âge. Crispant ses doigts autour de la hampe, il parvient à répondre plus calmement, mais chaque mot est chargé de mépris.

- Toi, p't-êt'e pas, mais les trolls de Vol'Jin, ils étaient là-bas, j'les ai vu. Z'êtes tous les mêmes, des trait'es à vot' prop' peuple ! Z'êtes pu des trolls. Z'êtes des larves qu'avez b'soin des z'orcs pour combattre ! Comment z'avez pu tomber aussi bas ? Comment z'avez pu oser vous détourner comme ça et détruire Zul'Gurub ?!

Au sol, malgré sa position délicate face au troll dressé face à elle, Acrae lève la tête pour le regarder, répondant sur un ton égale qui se veut légèrement curieux :

- Et vous, comment que vous z'avez pu vous r'tourner vers les mêmes forces sombres qu'avez d'jà apporté l'malheur dans l'passé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Trouver son chemin   Sam 15 Aoû 2015 - 17:55



- C'était... on d'vait reprendre Zul'Gurub à tout prix, retrouver la gloire. Mais c'était pas...

Alors que le troll balbutie quelques mots, visiblement déstabilisé par la question, un voix rauque s'élève derrière lui.

- Tiens, je crois qu'on a trouvé ce qu'on cherchait.

D'un réflexe vif le troll se retrouve vers un groupe d'arrivants, mené par une orque à la posture martiale et au visage menaçant.

Merde... voilà les ennuis. Aussitôt Acrae tente quelque chose, profitant que le troll l'ait laissé au sol derrière lui, se redresse sur ses pieds et envoie une balayette dans les chevilles de son confrère. En l'espace d'une seconde les rôles sont inversés, lui à terre et elle se relève debout, s'époussetant légèrement puis confrontant du regard les mercenaires tout aussi surpris que le troll allongé dans le sable. L'un d'eux chuchote à sa chef :

- Il devait pas y en avoir qu'un ?

Acrae n'a pas le temps de réfléchir, les mots lui sortent tous seuls et elle répond du tac-au-tac en orc :

- J'suis Acrae, d'la twibu Sombwelance. Dés'lée les mecs, vous z'êtes twop lents. Je wécupère la wécompense.

L'orque meneuse hausse un sourcil en l'entendant s'exprimer en orc, puis la regarde de haut en bas avant d'observer le troll qui se relève en grognant quelque chose en zandali, sur la défensive.

- Toi tu récupères la récompense ? Me fait pas rire trollesse, au moment où nous sommes arrivés, il te faisait mordre la poussière. T'as pas l'air d'une guerrière, et t'es pas assez expérimentée. Qu'aurais-tu fait hein, avec ton arc face à sa lame ? T'avais aucune chance de le capturer seule, alors la récompense elle est à nous.

C'est vrai, j'suis pas venue ici en pensant devoir me battre. J'voulais juste aider un troll en fuite. Mais j'me suis trompée. C'est un gurubashi, cette affaire ne me concerne pas finalement. Pourtant... pourtant si ça avait été un Briselance survivant en fuite, je serais pas en train d'me poser des questions pas vrai ?

L'orque prend le silence de la trolle pour un renoncement et fait signe à son groupe :

- Allez, et on fait ça rapidement et proprement. Y a marqué "mort ou vif" alors prenez que la tête sans oublier le masque, ça sera moins encombrant à transporter.

Non !

Deux grunts et un tauren imposant s'avancent vers eux, Salajin pointe sa lance vers eux, prêt à combattre jusqu'au bout. Acrae dégaine sa petite dague en os d'un mouvement lent. Ses pensées sont évaporées, sa tête est vide. Elle peut pas permettre ça. Ce troll, il est pas à eux. C'est elle qui l'a trouvé en première !

Le poing crispé, la chasseresse se tourne vers le troll. Sa dague vient se planter dans la cuisse quand il lui adresse un regard surpris. Elle frappe dans le bas ventre pour le renverser et bondit sur lui d'un même geste comme une tigresse pour le maintenir au sol.

- C'est... MA... PROIE !

N'osant plus approcher, les grunts jettent un regard en arrière à leur chef qui leur ordonne de ne pas intervenir. L'orque esquisse un sourire en voyant le duel des forces opposées.

- On va voir si la petite furie est capable.

Le Gurubashi tente de la repousser et lui décoche une droite, mais Acrae tient bon et plante la dague dans le torse, l'enfonçant bien comme il faut, fracturant la clavicule. Os contre os. Elle tente de lui faire comprendre, beuglant en zandali " Arrête de te débattre ! ", mais il a envie de la tuer pour cette trahison, ce coup fourré.

Alors, tous deux au sol, le dominant, elle continue d'asséner des coups de poings et de dague jusqu'à ce qu'il soit sonné, encore et encore, ses jambes pressées autour de la taille pour l'empêcher de bouger. Sa chance, c'est qu'il soit affaibli et affamé, sinon elle n'aurait sans doute pas fait le poids longtemps.

Enfin, une fois qu'elle voit qu'il ne se débat plus, le sang tachant leurs armures respectives, elle s'écarte de son adversaire salement amoché, et ses yeux orangés se posent sur la meneuse orque comme deux soleils embrasés. Sa voix articule avec calme et fermeté :

- C'est ma proie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
 
Trouver son chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» /Terminé/ [PV Tomoé] Loin des terres originelles, vont-ils trouver leur chemin ?
» messages d'erreur infernaux
» Trouver la dresseuse chocobo dans la Plaine Félicité
» Le p'tit bonhomme de chemin, d'un futur retraité.
» [Aide] Où trouver des oreilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: