Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vice des flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Le vice des flammes   Lun 20 Nov 2017 - 11:46

Taride, ferme orque

L'odeur de brûlé imprègne l'ensemble de la ferme. Le vent, peu présent ces derniers temps dans les Tarides, peine à chasser ça. Sala'jin observe les orcs entrain de faire les réparations occasionnées par le feu ou par l'attaque des hurans d'un œil distrait, répondant aux quelques salutations des fermiers d'un geste de la main.

A l'origine, Acrae étaient venue à la hutte de Wa'ai trouver des intéressés pour venir avec elle récupérer des raptors sauvages afin d’introduire un peu de mixité dans les élevages de Sen'jin. C'est donc un peu moins d'une dizaine de trolls qui se mirent en route. Sala'jin ne put qu'apprécier le moment, retrouvant le plaisir de partir en chasse en groupe ! Ils furent même accompagnés d'un tauren surnommé "appât consentant" par Acrae ou plus simplement Notaku. Celui-ci venant à l'origine s'excuser du comportement d'une gobeline lors de leur passage à Reflet de lune.

C'est en remontant vers l'intérieur des Tarides, qu'ils tombèrent sur une attaque de hurans contre une ferme orque. Ce fut la vision d'un panache noir qui les alertèrent, puis le bruits de combats et les grouinements des hurans. Contraints de faire attention autant aux attaques qu'aux torches lancées sur les bâtiments par les hurans, les fermiers et défenseurs orcs ne pouvaient pas mener une réellement contre attaque malgré l'aide d'une trollesse déjà présente.

L'attaque des trolls, venant sur le flanc du combat, prit les hurans par surprise, que ce soit par les sorts lancés dpar Thae'din ou Zal'nash, les flèches d'Acrae ou plus simplement les coups portés par Sala'jin et Zenjibsu, les hurans furent tués et peu eurent l'occasion de fuire. Néanmoins Notaku fut grièvement blessé durant le combat et ne dût sa survie qu'aux soin rapides de Thae'din.

Notaku fut emmené dans la ferme adjacente afin d'y recevoir des soins plus poussés. Les renforts grunts, les fermiers et les trolls durent ensuite nettoyer le champs de bataille et brûler les corps afin d'éviter tout soucis.

# a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Lun 20 Nov 2017 - 14:48

Aider les orcs, c'est bien, mais les raptors ne vont pas se trouver comme ça, même sans leur appât ! Une fois la ferme suffisamment sécurisée, les trolls reposés et Notaku évacué, Sala'jin et Acrae discutèrent de la direction à prendre pour rejoindre la territoire des raptors solécailles sans passer par les terres des hurans dans la Colline aux Epines. Rejoins par Thae'din, puis Zen'khan envoyé par Wa'ai et par une parle-esprit amie de Zal'nash, tous les trolls reprirent la route.

Décidant de longer les rives de la Furie-du-sud, pour éviter les collines grouillant de hurans, c'est en traversant une autre ferme abandonnée et incendiée qu'un petit groupe de hurans tenta à nouveau de les attaquer en surgissant derrière eux. La surprise leur fut profitable car ils purent blesser Acrae d'une flèche. La riposte des trolls fut tout aussi brutale et cette fois-ci c'est avec l'aide d'un orc passant dans les environs et les bénédictions des loas invoquées par Hel'kana, le combat fut rapide.

Les hurans refroidis, l'explication de leur agressivité fut vite trouvée. Les brasiers laissés en place un peu plus loin s'allumèrent d'un coup et un élémentaire de feu surgit des flammes. Sans laisser le temps aux trolls de s'organiser face à cette menace, il lança une explosion de feu au milieu d'eux et l'impact fut suffisamment puissant pour souffler Zal'nash, Thaed'in et lui-même. Si son armure et son masque purent amortir le principale, les végétaux sur les vêtements de la druidesse et les épaulettes de Zal'nash s'embrasèrent.

Attiré par les insultes et les cris rageurs de l'orc, l'élémentaire de feu furieux se rua sur lui, afin de le cuire mais s'opposa à la force farouche de celui-ci rapidement aidé par les trolls. Malgré les flammes jaillissants tout autour de lui, les assauts combinés finirent par avoir raison de l'armure de l'être de feu, tandis que Zen'khan parvint à invoquer une pluie diluvienne sur la zone, gorgée de magie régénératrice par les pouvoirs de Thae.
Zal'nash, malgré des blessures sérieuses, profita de la brèche pour plonger sa main dans la fournaise afin de sortir le noyau élémentaire malgré la chaleur infernale émanant de l'être. Le noyau détruit, le feu s’estompât et l'élémentaire disparut.

Taride, campement improvisé à flanc de colline

Le masque est abîmé, roussi, la peinture a brûlé par endroit, mais l'ensemble est encore solide et intact, il n'aura pas à le refaire entièrement ! L’examen de son armure et de ses deux lances est aussi concluant que rassurant, les flammes n'ont pas détruit ou endommagé trop gravement son équipement.

Lui-même a été a deux reprises touché par le feu de l'élémentaire et sans son armure il aurait sûrement fini cuit ! Au lieu de ça il présente "seulement" des brûlures superficielles au niveau du visage, là ou son masque n'a pas parfaitement protégé la peau ou était trop exposé.

La blessure d'Acrae est déjà entrain de se refermé par contre certains présentent des blessures plus importante qui nécessiteront plus de temps et d'attention. Quant à Thae'din, l'utilisation excessive de ses pouvoirs pour cette soirée l'a épuisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Lun 20 Nov 2017 - 15:05

Acrae observait les alentours, guettant surtout le nord, d'où le groupe venait. Zenjibsu était venu la trouver pour qu'elle prenne la relève à son tour de garde. Les Hurans qui les avaient pris en traître dans la ferme en ruine étaient sans doute des baroudeurs isolés cherchant l'occasion de dépouiller des voyageurs de passage, mais la trollesse préférait veiller à ce qu'aucun homme-cochon ne les surprenne à nouveau.

En longeant le fleuve vers le sud, le groupe s'était normalement assez éloigné du territoire huran pour ne pas avoir de visite nocturne impromptue mais savait-on jamais. Ces bestioles aux couinements insupportables semblaient plus agitées qu'elles ne l'avaient été au cours des derniers mois.

Et que penser de l'élémentaire de feu ? Les divers incendies isolés, qui avaient parsemés les Tarides depuis le milieu de l'été, avaient-ils laissé dans leur sillage des enfants de Ragnaros, arrachés aux Terres de feu, errants dans les plaines arides et rocailleuses ?

Était-ce ce qui obligeait les Hurans à s'éloigner autant de leurs bauges épineux pour trouver refuge ailleurs ? La jeune trollesse espérait que le territoire de nidification des raptors solécailles n'avait pas été ravagé par les flammes. Elle comptait bien mener sa mission à terme pour les maîtres-raptors de l'archipel.

Pour l'instant elle restait attentive, les oreilles à l'affut dans la nuit claire. Quand elle aurait fini sa veille, elle retournerait près de Thae'din. La petite trollesse avait beaucoup puisé dans son mojo pour faire appel à sa magie et avait besoin de repos. Quand à Acrae, elle sentait déjà la régénération trolle à l'oeuvre dans la plaie à l'arrière de sa jambe, là où la tête de flèche l'avait perforée.

Son armure d'écaille et d'étain l'avait préservé des flammes, même si elle avait eu très très chaud. Pas autant que certains autres en tout cas. Elle revoyait, dans son esprit, la lumière éclatante du feu élémentaire, et la main de Zal'nash extirpant le coeur incendiaire dans un geste fou. D'autres blessures physiques subies par le groupe pourraient se régénérer, mais les brûlures pourraient laisser des marques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Thae'din

avatar

Rôle : Hiérophante

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Lun 20 Nov 2017 - 20:17

Quelques screen des deux soirées d'event :











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Mar 21 Nov 2017 - 20:38

Après un jour de convalescence et de régénération en contrebas des plateaux arides et rocheux, le groupe fut rejoint par Zakkari, parti à la recherche des trolls qui s'étaient absentés de la hutte de Wa'ai depuis près d'une semaine.

Ne perdant pas de vue l'objectif initial de ce qui devait être une banale traque dans les Tarides, Acrae rassembla Zenjibsu, Sala'jin et embarqua Zakkari pour gravir les collines et atteindre le territoire des raptors solécailles. Les quatre trolls laissèrent les autres se reposer et panser leurs blessures sous la surveillance de Hel'kalna.

La jambe blessée d'Acrae la ralentit dans l'ascension de la pente raide mais ils parvinrent au sommet et découvrir une terre craquelée et noircie, par les ravages des assauts de la Légion Ardente l'année précédente et d'incendies plus récents, parsemée de quelques cercles d'herbes folles et de buissons reprenant vaille que vaille leur droit.

Repérant un raptor aux écailles rosés, le quatuor resta prostré près du ravin qu'il venait de monter pour se dissimuler dans les quelques touffes de maigre végétation, immobiles.


Afin de ramener l'animal avec eux sans avoir à le blesser, Zakkari se proposa de faire à sa façon. Le troll entonna une étrange et envoutante mélopée qui subjugua le reptile, pourtant aux aguets. Les puissants pouvoirs vaudous de Zakkari permirent à Sala'jin de s'approcher et encorder la masse de muscles aux griffes et crocs acérés comme s'il s'agissait d'un docile agneau.

Ramenant leur "capture" près du groupe, ils remarquèrent néanmoins une teinte verte vive inhabituelle dans les yeux du raptor, sans lien avec le sortilège de Zakkari. Mais une présence encore plus inhabituelle interrompit bien vite leurs tergiversations.

Un sanglier imposant doté de pics dorsaux se rua sur le groupe. Sa vitesse, sa ruse - sa malignité même diront certains - et son anticipation aux attaques des trolls rendirent ardu le combat face à l'animal anormalement grand et puissant. La large masse d'arme de Zenjibsu et la fureur du loa-tigre conféré à Sala'jin par Zakkari finirent néanmoins par avoir raison de la bête enragée.


De son cadavre se répandit un sang presque noir aux teintes verdâtres qui imbiba la terre. N'ayant pas allumé de feu de camp la nuit passée de peur d'attirer un nouvel élémentaire et préférant ne pas s'attarder à en allumer un au sommet de la colline, les trolls n'avaient pas de quoi brûler le sanglier, mais ils se promirent de revenir s'en charger.

L'étrange créature gangrénée les préoccupa néanmoins sur la descente du retour. Zenjibsu avait été blessé par les défenses de l'animal qui avaient transpercé son armure de cuir et il lui faudra surveiller cette plaie, peut-être dangereuse. En discutant, le groupe en vint à la conclusion que la plaine locale avait été imprégnée de la magie démoniaque, qui avait nourri les bulbes et les champignons dont le sanglier se nourrissait, qui nourrissait à son tour les prédateurs comme les raptors, ce qui pouvait expliquer la couleur des yeux de leur prise.

Les autres raptors étaient-ils tous atteints ? Etait-il sage, sachant cela, de ramener ce raptor solécaille auprès des maîtres-raptors sombrelances ? Etait-il encore possible de le sauver et le purger de cette corruption qui semblait ne pas avoir encore dévoré son corps ? Les oeufs des raptors étaient-ils contaminés ou sains ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Jeu 23 Nov 2017 - 16:19

Hier soir...

Un peu à l'écart du reste du groupe, Thae'din est parvenue à s'harmoniser avec le raptor capturé, via ses pouvoirs druidiques, sous les regards de Zakkari et Acrae. Encore très affectée, physiquement mais surtout psychologiquement, par les brûlures occasionnées par l'élémentaire de feu ayant ravagé la végétation qui proliférait sur elle, la jeune trollesse a puisé dans sa volonté pour communier avec le puissant prédateur captif.



Bien qu'il ne s'agisse pas d'une conversation avec des paroles, Thae'din a perçu le ressenti, les inquiétudes et méfiances de l'animal, dont les yeux normalement jaunes sont teintés d'un vert inquiétant. Les informations obtenues dans l'esprit du raptor, qui s'est avéré être une  femelle, ont permis de mieux comprendre ce qui se trame dans les plaines alentour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Lun 27 Nov 2017 - 17:20

Le roi griffe-acérée

Suite aux révélations de Thae'din obtenues grâce au raptor solécaille captif, les trolls se mirent en quête du raptor alpha de la harde solécaille. Bien que les proies furent plus rares après les invasions qui avaient dévastées les Tarides l'an passé, ce raptor-là, en tant que dominant, s'était taillé les plus grandes parts de nourriture. Il avait donc consommé le plus de viande contaminée parmi les herbivores touchés par le fel démoniaque répandu dans la terre.

En s'enfonçant dans le territoire des Solécailles, près de la zone de nidification, les trolls trouvèrent un trio de raptors en pleine dispute pour une carcasse. Très vite un raptor plus grand, plus robuste et au corps bien plus déformé par la corruption que les autres solécailles, surgit, appâté par les rugissements de ses semblables.

Zal'nash, Zen'khan, Zenjibsu, Acrae et un troll de passage Zen'wata, accompagnés de l'étrange incarnation d'un grand esprit tigre, Ama'tem, en surnombre face à l'animal, parvinrent à l'abattre. Zal'nash fit appel à son feu lié pour purger la corruption du corps de l'ancien noble et puissant raptor. Dans les flammes vacillantes et la fumée, les trolls eurent l'honneur de voir apparaitre l'écho spirituel d'un grand esprit raptor qui sembla reconnaissant pour cette libération de la torture démoniaque qui l'affligeait et leur indiqua la direction de la source du problème : au sud.


Les fleurs du mal

Après avoir réglé le sort du raptor et avec l'aide des loas, la piste les menait à présent vers le sud des tarides. C'est dans une zone complètement aride, morte, que tous s'engagèrent. Hel'kalna, Acrae, Zenjibsu, Zen'khan et lui-même cheminèrent dans la zone morte ne croisant que des cadavres desséchés d'animaux. C'est aux milieu de ce désert qu'ils trouvèrent leur premier indice.

Une plante verte au milieu de la zone aride. Bien droite, d'un beau vert, les tigres et feuilles luisantes et turgescentes, montrant que la vie pourrait reprendre enfin ces droits ici ! Alors que la mort règne autour, celle-ci défie la mort qui l'entoure.

Les trolls assez dubitatif face à cette "vie" surprenante et un peu trop "artificielle" ici, examinèrent le plant avec précaution afin de comprendre comment elle pouvait survivre. L’examen par Zen'khan fut rapide et la réponse tout aussi claire :il s'agissait de mage royal, mais nourrie par la magie démoniaque, qui l'avait certes vivifiée et permis de survivre sans eau ni nutriment mais l'avait également corrompue.

Alors qu'ils discutèrent de la marche à suivre, à savoir brûler la plante ou continuer rapidement vers la source, une chose se produisit.

La rage verte

Alors qu'il discute avec Hel'kalna sur le devenir de la plante, il a tout juste le temps de sentir quelque chose s’infiltrer dans son esprit, qu'il se retrouve à genou un voile noir passant devant ces yeux.

Une rage déchaînée vient annihiler tout le reste, la soif de voir mourir ceux qui l'entourent, l'envie de les massacrer est tellement oppressante qu'il ne peut que répondre sans attendre. D'une main il dégaine l'une de ces lances et tente de transpercer Acrae. Le coup la frôle de tellement peu qu'elle ne doit son salut qu'au fait qu'elle se baissait pour voir ce qu'il se passait et se recule d'un pas.
Enragé, il se redresse et empoigne sa seconde lame et part à l'assaut d'Hel'kalna qui tente d'appeler les loas pour lui venir en aide.

- Mourrez ! Mourrez !

Sa lame parvient a toucher Zen'khan situé un peu trop proche de lui alors qu'il s'approche d'Hel'kalna. L'odeur de sang décuple sa frénésie. Il ne les entend plus et si une partie de lui les reconnaît, le reste de son corps, de son esprit ne voit que des cibles à abattre. Même quand Hel'kalna lui donne un coup de bâton ou que Zenjibsu tente de l'empêcher de frapper.

Ses compagnons ne doivent leur salut qu'à un maléfice de Zen'khan. Ses mouvements se retrouvent bloqués à moins d'un pas de sa cible en lâchant ces deux armes, tétanisé par les ombres contrôlées par le maléficieur masqué.

- LÂCHEZ MOI !!

La haine qui le consume en est presque douloureuse, seuls leurs morts pourraient lui apporter enfin un peu de répit.

L'étau qui le consomme reflux lentement, la rage incendiaire décroit enfin alors qu'il est bloqué en face d'Hel'kalna et de Zen'khan qui se concentre pour maintenir le contrôle. Bien que ses mouvement soient toujours figés il parvient lentement a reprendre ses esprits. Jusqu'à enfin être libéré de sa rage. Le contrecoup est rude mais il est de nouveau lui-même. Malgré les températures et son armure il aurait presque froid, la sueur glacée.

- … Sala' il est re là …

Autour de lui il ne voit ni Acrae, ni Zenjibsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Mer 29 Nov 2017 - 10:45

Éteindre les flammes

Pendant qu'Hel'kalna et Zen'khan étaient concentrés à retenir un Sala'jin enragé, Acrae et Zenjibsu remontèrent la piste jusqu'aux restes calcinés d'une ancienne caravane où ils se trouvèrent face à une orque à la peau verte. Sa lourde robe de tissu fin et ses parures étaient insolites au milieu de cette plaine désolée, mais plus encore les tatouages et la magie verdâtre qu'elle semblait projeter discrètement en direction de Sala'jin. Elle n'avait rien d'une grunt, ni d'une fermière ou d'une convoyeuse de marchandises.

Le combat faillit tourner mal pour les deux trolls face à la magie gangrénée déployée par l'orque, mais Hizzla, le lynx de Zenjibsu, les voyant en danger, bondit sur l'incantatrice et lui broya la gorge entre ses crocs puissants. Acrae tenta d'arrêter l'hémorragie pour pouvoir interroger leur ennemie, savoir ce qu'elle faisait là et si elle était impliquée dans la corruption de la faune et la flore alentour mais l'orque démoniste ne bénéficiait pas de la régénération trolle et succomba à la plaie béante de son cou, dans une marre de sang.

Tandis que l'orque agonisait, Sala'jin fut libéré de l'influence de sa magie et de sa manipulation mentale. Zen'khan, Hel'kalna et lui rejoignirent les deux autres.

Délaissant la dépouille de l'orque gisant dans une flaque de sang, l'attention du groupe fut attirée par des gémissements provenant d'une caisse poussée au fond d'une ancienne carriole de convoi à l'abandon. Méfiants, les trolls s'en approchèrent et entendirent, à travers trois trous percés sur le dessus de la caisse, des couinements et nasillements sourds.

Ils y découvrirent un Huran hirsute et  apeuré. Ce dernier, portant des traces de sang séché et d'hématomes anciens avait visiblement été frappé, capturé et séquestré dans cette caisse sur une longue durée au vu des relents nauséabonds de sueur et d'excréments de sa boîte. Au vu des colifichets de pierres taillées archaïquement qu'il portait autour du cou, et des peintures qu'il arborait, le Huran était visiblement un mystique de son peuple, ceux parmi les siens qui pratiquaient des rites primitifs de géomancie pour parler à la terre et interprétaient les augures dans les cristaux et pierres précieuses.

Les trolls le libèrent et le laissèrent sortir. Nommé Ogo, il parvint à baragouiner quelques mots de langue orque pour communiquer.


Grâce à lui, ils apprirent qu'un groupe de démonistes était à l'origine des problèmes en corrompant les esprits du feu dans les environs. Quelques temps auparavant ces démonistes s'étaient déguisés et faits passer pour des fermiers orcs de la horde, en attaquant et mettant le feu à la zone près du bauge épineux où réside la tribu de Ogo, les Tranchecrins. Ils avaient capturé et emporté Ogo durant l'attaque, privant les Tranchecrins de leur guide spirituel et attisant leur haine à l'encontre des éleveurs de porcs et fermiers orcs de la région.

Tandis que les Hurans s'en prenaient au mauvais coupable, l'attention de la Croisée et de la Horde se portaient sur les Tranchecrins, laissant ainsi champs libre aux démonistes pour mener à bien leurs sombres projets. Des démonistes dans les Tarides, cela pouvait être un groupuscule de la Lame Ardente, secte de fanatiques dévoués aux "véritables maîtres" de la Horde, la Légion Ardente. Sans doute l'apparition de la planète maudite dans le ciel les avait exalté à passer à l'action pour aider les démons à répandre le chaos.

Tandis que le groupe questionnait Ogo le Huran, une explosion de feu retentit dans la plaine. Visiblement un autre rituel allait être accompli ce soir là et les trolls n'avaient pas le temps d'aller chercher de l'aide.

Rejoins par un troll nommé Xaltotli, tous se dirigèrent vers la zone enflammée, où des démonistes invoquaient un grand portail incandescent. C'est sous une pluie de sorts, de flèches et de coups de lames que les orcs succombèrent, sans parvenir à maintenir le portail. Les menaces d'un élémentaire de feu qui tenta de prendre pieds sur le sol des Tarides, semblèrent indiquer qu'il n'était pas "soumis" ou corrompu par les démonistes à présent morts, mais qu'il avait plutôt sceller un pacte avec eux.

Les obscures paroles de celui-ci avant que le portail ne se referme sur lui, à propos de "véritables héritiers de Ragnaros", de "rébellion face au servile et faible Fumeron", de "revanche pour cette ingérence des chamans dans les Terres de feu" et de "brûler le coeur des elfes pour attiser la haine et consumer ce monde par la guerre" eurent peu d'effet sur les trolls qui se contentèrent de rester à distance le temps qu'il disparaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Le vice des flammes   Mer 29 Nov 2017 - 15:58

L’œuf ou le raptor ?

Après une nuit à être restée sur place pour s'assurer que tout rentrait dans l'ordre, Acrae rencontra un vieux troll édenté, nommé Kala'ma. Ce vieux dompteur sombrelance avait été alerté par la gerbe de flammes qui avait illuminé la plaine dans la nuit précédente.

Kala'ma expliqua qu'il avait pendant longtemps surveiller et dompter les raptors solécailles pour la Horde. Si les démonistes de la Lame Ardente s'étaient rendus à cet endroit précis, ce n'était sans doute pas par hasard, mais parce que deux démons géants y avaient été abattus l'année précédente lors des assauts des armées de la Légion. Le sang des cadavres gigantesques de ces "Mo'arg" s'était répandu dans la terre, l'avait marqué si profondément que des traces de corruption continuait inlassablement à en germer en surface.

Les effets d'une magie si néfaste persisterait plus ou moins discrètement pendant longtemps encore, même si grâce aux chamans et aux druides de la Horde, elle ne s'étendrait probablement pas comme dans les forêts de Gangrebois, au nord.

Quand Kala'ma s'était aperçu que quelque chose tournait mal, au cours des mois qui avaient suivi la fin de l'invasion démoniaque dans les Tarides, il s'était risqué à capturer six jeunes raptors sevrés, trois femelles et trois mâles. Et il les avait mené dans un recoin secret des Tarides, pour les éloigner de la corruption qui les guetterait si les leurs continuaient à se nourrir d'herbivores eux-mêmes contaminés par la magie gangrénée. Depuis ils avaient proliféré, exempts de toute trace de fel.

Pour le vieux troll, la sauvegarde des raptors, les bêtes les plus proches des trolls, les plus rusées et agiles, était une priorité. Mais il consentit à laisser à Acrae et ses compères en emporter un solécaille pour la reproduction avec les griffesang. Le "refuge" des solécailles se trouvait entre deux pics rocheux, à l'Ouest de l'oasis stagnante.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Acrae embarqua Sala'jin et Zenjibsu avec elle. Ils se rendirent enfin à l'antre secrète des raptors soleilécailles avec l'interdiction d'en prendre plus qu'un, la population de raptors des Tarides ayant assez souffert des derniers événements. L'entrée du refuge située entre deux très hautes falaises était décorée de fétiches et grisgris trolls, sans doute accrochés là par Kala'ma pour leur porter protection et fertilité.

Tous trois capturèrent un zhévra du coin et Sala'jin se chargea d'apporter l'animal vers l'entrée du territoire raptor afin de détourner leur attention pendant qu'Acrae et Zenjibsu firent le tour pour s'approcher d'un nid et récupérer un œuf.
L'opération, bien que réussie, ne fut pas aussi silencieuse que prévue et ils durent rapidement partir en courant vers la Croisée afin de se mettre hors de portée des raptors furieux !

Acrae avait enfin accomplit sa mission et put repartir vers les îles de l'Echo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vice des flammes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vice des flammes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès - Vice de procédure
» [Help]Peindre les flammes
» Canon à Flammes ou Canon Orgue?
» Vendanges Vice Versa 2009
» Vice Versa 2006 en succursales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: