Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 À la recherche de Rainette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: À la recherche de Rainette   Dim 3 Déc 2017 - 13:59

Une plage en bordure de jungle, au Crépuscule.

Le feu brûle. Un foyer rudimentaire entouré de quelques pierres noires, le bois consumé exhale des senteurs épicées, exotiques.
La fumée s'élève, rougeâtre, en volutes souples et grâcieuses.
Une voix chante, doucement, murmure envoutant dans une langue louvoyante, teintée de l'humeur de la jungle, sauvage et sautillante.
Les bras bleus tatoués de rouge d'une trollesse se lèvent, s'abaissent, elle jette un papier dans le feu. La voix monte, s'envole, et un morceau du papier brûlé s'envole, haut, haut dans le ciel rougissant.
Porté par des vents étranges, le petit manuscrit va traverser la mer, suivit par quelques mélopées.


Tarides du Nord, plusieurs jours plus tard.

Alors que la note termine son chemin dans les rues d'Orgrimmar, la mélopée continue son chemin, et se manifeste durant la nuit, sous la forme d'un rêve...
Celle qui le reçoit est surnommée Celle-Qui-Voit, et pas pour rien.
La vieille trollesse endormie sent une présence cette nuit là, une présence. A la limite de l'inconscience, du réel et de l'iréel, une voix lui parvient.
"Les loas parlent de toi, Wa'ai. Celle-qui-Voit."
La voix est rauque et fatiguée, parle en zandali, c'est celle d'une trollesse.
"Par toi je retrouverais ma fille, les loas ont parlé. Elle est loin, seule, son nom est Aksithi, fille de l'eau. Dans trois jours je me présenterais a ta hutte."
Pendant que la voix parle, des images apparaissent et disparaissent. Celle d'une jungle : Strangleronce, d'une trollesse a la peau et aux cheveux bleus qui courts dans le sable, l'eau, la mer infinie... L'image d'un Serpent s'impose dans l'esprit de la trollesse.. Hethiss...
"Je suis Pacha'Ma, la matriarche. Sous la protection des esprits, je viens vers toi. Salutation, Wa'ai. Que les Loas, ils veillent sur toi."

La présence se dissipe, et Wa'ai émerge de la brume du sommeil.
Le soleil se lève au dehors, et les nuages semblent prendre la forme d'un grand serpent, ou d'un dragon qui se dirigeraient vers sa petite hutte. Mais bien vite, le vent se lève, les nuages passent, et le soleil prend sa place dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Dim 3 Déc 2017 - 14:09

Tandis que le groupe de trolls avait surmonté plusieurs péripéties dans les terres des raptors solécailles, Wa'ai avait reçu la visite d'une trollesse qui s'était présentée sous le nom de Pacha'Ma. D'un âge également avancée, elle était à la recherche d'une de ses enfants, Aksithi, dont l'esprit semblait être inatteignable, non pas comme étant très loin, mais comme si elle n'avait jamais existé.

Les loas l'avaient mené jusqu'à la hutte de la vieille prophétesse, et quand Pacha'Ma avait usé de rituels vaudous pour demander aux loas leur aide, elle avait reçu une claire-vision : une forêt incendiée, d'arbres dévorés par les flammes et de terre de cendres.

Wa'ai fut touchée par la détresse de cette mère en quête d'une enfant égarée. Aussi, elle accepta sans hésiter de lui prêter toute l'aide possible. Pacha'Ma annonça qu'elle demanderait l'aide des Fils d'Arathi, les compagnons qu'Aksithi suivait habituellement pendant que Wa'ai attendait le retour des trolls pour leur exposer la situation.

Aksithi avait sympathisé avec Jilanthy, Acrae et Sala'jin à Orgrimmar et Celle-qui-voit ne doutait pas qu'ils se porteraient au secours de leur consoeur s'ils apprenaient sa disparition.

Aksithi était imprégnée du pouvoir d'un loa grenouille, qui lui valait son surnom de Rainette, et des élémentaires aquatiques, peut-être avait-elle arpenté le monde des esprits et des élémentaires et s'y était retrouvée piégée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Dim 3 Déc 2017 - 14:32

Le rassemblement des trolls, de retour de leur chasse au raptor, et des Fils d'Arathi amena une activité inhabituelle aux alentours de la hutte de Wa'ai. L'orc chaman Grimskull et le troll des forêts Zul'Doth se joignirent au groupe d'investigation, mais également une gobeline extravagante nommée Safrania, qui dût dès son arrivée se confronter à Sala'jin. Ce dernier n'avait pas pardonné les paroles de la petite verte qu'il avait surpris à Reflet-de-lune, dénigrant Acrae et leur troupe de trolls. Safrania ne pouvait pas savoir que Sala'jin avait été gladiateur forcé dans une arène dirigée par un cartel gobelin et qu'il comprenait quelques mots de leur langue.

Malgré la mise au point entre ces deux là, toute aide était la bienvenue et lorsque Pacha'ma exposa les informations en sa possession, chacun tenta de comprendre où pouvait mener la vision de la forêt de feu que les loas avaient accordé à la mère trollesse. Plusieurs régions furent citées, plusieurs incendies ravageurs furent évoqués, bien qu'il fallut parfois calmer les esprits en ébullition qui se dispersaient en envisageant même les cratères de volcan pourtant dépourvus de verdure ou des plaines.

Pour sa part, Celle-qui-voit s’inquiéta. La veille, Sala'jin qui venait de revenir à la hutte, lui avait fait un rapport concernant les évènements qui s'étaient déroulés au cours de leurs jours d'absence. La vieille prêtresse ne pouvait s'empêchait de voir dans le message d'une forêt de feu, un mauvais présage lié aux flammes dissidentes qu'Acrae et les autres avaient affronté. Aksithi était liée à l'eau... la Rainette s'était-elle lancé dans une quête dangereuse au milieu d'un conflit élémental qui les dépassait tous ?

Quoi qu'il en soit, le rassemblement finit par décider que les forêts des Kaldorei étaient un bon endroit où chercher en premier lieu des traces d'Aksithi. Un jour et une nuit de marche suffiraient à rallier les zones d'Orneval qui avait été embrasé lors du Cataclysme, un trajet court qui permettrait de confirmer ou infirmer cette piste.

L'aide de Thae'din, membre du Cercle Cénarien et bilingue en darnassien, serait indispensable pour espérer pénétrer sur le territoire ancestral des elfes qui avaient essuyé plusieurs tentatives d'occupation de la Horde là-bas.


Dernière édition par Wa'ai le Dim 3 Déc 2017 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Dim 3 Déc 2017 - 15:16

Dès le lendemain, après avoir pris des vivres et des objets utiles, les trolls se mirent en marche. Ils atteignirent le poste frontière d'Orneval, au rempart de Mor'shan au crépuscule et y retrouvèrent Thae'din. Ici s'arrêtaient les terres de la Horde et commençaient celles des Elfes de la nuit. L'étrange troll errant, du nom de Xaltotli, se révéla à eux, avouant les avoir épiés et suivis durant le trajet. En apprenant la disparition d'une trollesse liée à un loa grenouille, son intérêt pour la retrouver l'incita à se joindre aux recherches bon gré mal gré sous l'oeil méfiant des autres trolls.

Après des rappels d'usage concernant les choses à NE PAS FAIRE en terres elfes, notamment ne pas adopter un comportement destructeur envers la forêt, sa faune et sa flore, les trolls pénètrent - pour certains pour la première fois - en Orneval, laissant derrière eux les terres arides et le sable.

L'immensité de la forêt dense aux arbres millénaires bien trop grands et menaçants, l'obscurité qui s'abattit sur eux tandis que leurs lourdes ramures dissimulaient complètement la clarté du ciel étoilé et des lunes, l'absence de longues et vastes espaces, les fourrés plus nombreux les uns que les autres les enserrant et pouvant laisser surgir à tout moment une menace, tout contribua à une ambiance déstabilisante voire malaisante pour le groupe. Plusieurs d'entre eux eurent l'impression d'être épiés, sans pouvoir en localiser la source.

Thae'din les conduisit le long d'un sentier sylvestre plus large où elle retrouva un ami kaldorei de confiance du nom de Malach, qui avait accepté à sa demande de les escorter et de se porter garant d'eux s'ils rencontraient des représentants de son peuple, pour traduire et expliquer leur présence.

Le groupe reprit sa progression et s'enfonça au coeur d'Orneval en suivant le sentier, dans le but d'atteindre l'ancien massif qui avait été dévasté par les flammes d'un élémentaire de feu plusieurs années auparavant. Thae'din et Jilanthy espéraient pouvoir y communier avec la nature environnante et y quérir des réponses concernant la présence possible d'Aksithi.

Bien qu'ils parvinrent à atteindre après plusieurs heures de marche le bosquet de cendre qui s'étendait sur les rudes pentes anormalement chaudes d'un volcan ensommeillé, l'attente pendant que les deux druidesses s'harmonisèrent avec la sylve rendit le groupe plus nerveux.

La gobeline Safrania, d'un naturel impatient, frustrée de ne pouvoir elle aussi questionner les arbres et en obtenir des réponses, brandit son arme à feu contre le tronc d'un chêne centenaire pour le faire parler sous la menace, en vain. Zal'nash fit appel à son élémentaire lié, Sareth, espérant en obtenir quelques indices locaux. Pendant ce temps Xaltotli rongeait son frein devant un Malach imperturbable, tandis que Celle-qui-voit soulageait ses vieilles guibolles en s'asseyant sur une racine. Hel'kalna quant à elle surveillait les environs avec suspicion. L'apparition surnaturelle d'un esprit rapace translucide tournoyant au dessus d'eux pendant quelques instants, avant de disparaitre comme il était apparu, n'arrangea pas la nervosité ambiante qui s'amplifiait.

Le retour de Thae'din et Jilanthy fut salvateur pour le groupe de trolls qui ne souhaitait pas s'attarder plus longtemps dans ces lieux oppressants. Les deux trollesses parle-forêt avaient eu la claire-vision accordée par la flore locale d'un chemin traversant les montagnes de roche pour rallier une autre forêt de cendre, ravagée par les flammes, au sud-ouest. Les Serres-rocheuses.

Le plus simple et le plus rapide était de continuer de traverser Orneval pour franchir le canyon menant aux Serres-rocheuses, bien que cela prolongeait leur présence dans les bois kaldorei et augmentait donc le risque de finir par être découverts. Thae'din demanda à Malach s'il voulait bien partir devant, en avance, pour avertir l'avant-poste elfique de la Flèche Chimétoile et expliquer le passage des trolls, qui ne représentaient en rien une force de frappe de la Horde, en témoignait la présence des deux vieilles trollesses comme Wa'ai et Pacha'ma. Comprenant la situation, Malach accepta de continuer à aider les trolls et se porter garant et s'éclipsa en vitesse.

Après une courte halte, les trolls progressèrent à leur tour vers la Flèche Chimétoile, guettant le retour de Malach et la permission de franchir le canyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Thae'din

avatar

Rôle : Hiérophante

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Lun 11 Déc 2017 - 11:35

Rien ne se passa comme prévu. Malach ne revint pas, et des sentinelles prirent les trolls, ainsi que Safrania, en défaut. Thae'din se proposa pour parlementer.
Malacha avait été fait prisonnier, apparemment accusé de traitrise, et la connaissance de la langue elfique ainsi que l'appartenance au Cercle Cénarien de Thae ne suffirent pas.
Pleines de rancoeurs et de préjugés, les elfes menacèrent Thae, traitant les trolls de sauvages, utilisant des paroles brutales. En désespoir de cause, Thae'din se rendit, et demanda simplement d'accéder aux Serres Rocheuses.




C'était bien sur leur but, mais dans ces circonstances, la tension était à son comble. Escortés par les sentinelles hargneuses, ils franchirent la passe, sous la menace d'une attaque a tout moment. Arrivés sur les terres contestées, les elfes s'arrêtèrent, mais ne firent pas demi-tour, souhaitant les garder à l'oeil.


Se considérant trahie par ces elfes, se sentant trompée, abandonnée par Malorne, Thae'din déposa son bâton a son effigie devant les sentinelles.
Il fallut toute la tendresse de Wa'ai pour calmer les pleurs de la jeune trollesse. La vieille prêtresse lui prodigua conseils et paroles de réconforts, accompagnée en cela par Malach.
L'étrange Xaltoltli, qui avait montré dès le début une méfiance a l'égard des rapports amicaux de Thae avec les elfes, semblait presque satisfait. Pour lui, il fallait que cela arrive.

Ils passèrent la nuit et les deux jours suivants dans un camp sommaire tenu par quelques Orcs et un chaman Tauren. Thae'din et Malach partirent se réfugier dans un lieu secret, en sécurité.


[HRP : n'hésitez pas a poster vos impressions, ceux de votre personnage, ou rédiger un résumé selon votre point de vue ! Cela ne rendra les récits et l'aventure que nous vivons que plus vivants Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Lun 11 Déc 2017 - 16:44

Wa'ai ne fut pas réellement surprise de "l'accueil" que leur réservèrent les elfes, quand ils surgirent devant le groupe de trolls, mais elle compatissait à la souffrance de Thae'din comme si elle avait été sa propre fille rejetée, méprisée par ceux en qui elle croyait. Son désespoir s'était imprimé en elle comme s'il avait été sien. La vieille prêtresse avait offert ce qu'elle pouvait pour réconforter la petite trollesse des forêts : une épaule sur laquelle pleurer tout son soûl et des paroles apaisantes.

Thae'din avait déjà été rejetée par sa tribu de naissance parce qu'elle était née en deçà des standards des Trolls des forêts. Sa petite taille, sa frêle corpulence, son apparente fragilité étaient sujets à moquerie par rapport aux carrures très imposantes des trolls à peau-moussue. Une telle faiblesse était proscrite. Elle pensait avoir trouvé une famille d'adoption parmi les druides kaldorei, mais pourrait-elle jamais être acceptée parmi eux réellement ? A présent qu'elle avait été confrontée au fossé qui les séparait, que lui restait-il ? Son courage, sa force de volonté, songea la vénérable prêtresse. Thae'din parviendrait à surmonter cette épreuve, parce qu'elle avait la détermination en elle. Peut-être ne serait-elle plus exactement la même Thae'din, mais elle ne se laisserait pas abattre, elle se relèverait, Wa'ai en était convaincue. Et les Trolls et les loas, seraient là pour l'y aider.


Pour l'heure, le plus important était qu'ils soient tous en vie. Ils avaient échappé de justesse à une escarmouche musclée en Orneval. Certains Trolls parmi eux avaient immédiatement envisagé la réaction des elfes face à la présence de Malach, imaginant la réaction de la Horde dans la situation inverse : si un groupe d'Humains, des Nains ou de Kaldorei escortés par un Orc était découvert en train de traverser Durotar ou les Tarides, leurs chances de survie était insignifiantes et le sort de l'Orc ne serait guère plus enviable.

Wa'ai savait que Thae'din comptait sur son statut de membre du Cercle Cénarien et des apprentissages qu'elle avait fait auprès des druides de Reflet-de-lune. Néanmoins, de la façon dont le comprenait la vieille trollesse, Cercle Cénarien et Kaldorei était aussi distinct l'un de l'autre que deux tribus trolles. L'amitié de l'un ne garantissait aucunement l'amitié de l'autre. Quand bien même les deux chefs respectifs se retrouvaient à l'occasion pour partager la même couche. Dans le cas présent, Malfurion Hurlorage aurait peut-être laissé passer les trolls, tandis que Tyrande Murmevent aurait exigé leur mise à mort sans somation. C'était là l'un des nombreux paradoxes elfiques et Wa'ai ne voulait pas savoir comment cela était géré au sein de leur société au quotidien.

Toutes ces subtilités politiques n'intéressait guère l'ancienne. Tout ce qui importait était qu'il n'y avait pas d'enclave druidique en Orneval, et que les elfes sur qui le groupe de Trolls étaient tombés agissaient au nom de la Reine des Kaldorei, qui était sans pitié envers la Horde, et de façon générale, envers tout ce qui menaçait leur territoire. Ces "Sentinelles" avaient probablement observé le groupe de Trolls depuis les premiers instants où ils s'étaient avancés dans la forêt ancestrale. Elles avaient vu Safrania pointer son arme à feu contre les troncs des arbres, Zal'nash invoquer un petit élémentaire de feu... Tout ceci ne jouait sans doute pas en leur faveur. Qui plus est, pour des êtres multi-millénaires comme l'étaient les Kaldorei, les souvenirs étaient plus impérissables que ne l'étaient ceux des Trolls ou même des Orcs. Il était probable que pour les Elfes, la mémoire des attaques de la Horde (de Thrall durant la Troisième Guerre, ou de Garrosh plus récemment) soit aussi vive que si les évènements dataient de la veille ou de la semaine précédente. Et la rancoeur en était tout aussi ardente.
Comment deux races à l'espérance de vie aussi différente pourraient-elles jamais comprendre la vision de l'autre ?

Enfin, et cela Wa'ai en était convaincue, bien que Thae'din ait cru être polie en parlant en darnassien et en s'agenouillant pour présenter en gage de paix son bâton druidique, cela n'avait certainement fait que raviver l'orgueil des femmes-elfes. Une trollesse, se prétendre l'égale de Kaldorei ? Prétendre bénéficier de la bénédiction du dieu-cerf elfique ? C'était à leurs oreilles la pire insulte que Thae'din aurait pu formuler dans toutes les langues connues. Sans doute du même niveau que si un Humain se présentait doté du don de Shirvallah...
D'autant que la majorité des Sombrelances qui s'étaient présentés au Cercle Cénarien pour faire démonstration des nouveaux pouvoirs changeformes qu'ils avaient acquis, au-delà de l'aspect pragmatique au cas où les loas ne tenaient plus leur engagement, l'avaient fait essentiellement pour énerver les Kaldorei et voir les têtes bouffies de jalousie qu'ils feraient en apprenant ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
Thae'din

avatar

Rôle : Hiérophante

MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   Lun 11 Déc 2017 - 17:57

Deux jours après les évènements d'Orneval, ils sont rejoints par plusieurs personnes. Tout d'abord une mystérieuse trollesse du nom de Shankari, envoyée par Pacha'ma pour les guider à travers les Serres Rocheuses, et accompagnée de deux étranges créatures qu'elle défia quiconque d'approcher.
En route, ils retrouvent Grimskull, envoyé par Kharsneg des Fils d'Arathi pour les seconder. L'orc, accompagné d'un drake noir et d'un dragonnet, fut avare de mots, mais sage, et doté de pouvoirs de chaman.
Enfin, Itza, l'une des nombreuse soeurs d'Aksithi est de la partie. Manifestant un caractère effroyable et réussissant à se confronter à Zul'Doth en un temps record, celle-ci manifestait cependant un véritable désir de retrouver sa soeur.


Après quelques péripéties comportant un pont abandonné, une rivière froide et pleine de sangsues, ainsi qu'une confrontation avec des mercenaires se finissant en course poursuite, notre groupe se retrouve à l'aune de la nuit au Camp tauren de Roche-Soleil.

Tout le monde est sain et sauf, et malgré le rythme soutenu imposé par Shankari, une survivaliste habituée aux lieux hostiles, même Wa'ai arrive en un morceau. La prêtresse a pu compter sur son entourage : Zul'Doth, Jilanthy, Grimskull, tous sont aux soins auprès de la vieille trollesse.
Celle-ci en retour apporte sa sagesse et la force du loa Oublié.
Arrivé a mi-chemin, des questions se posent : où vont-ils ? où les emmène Shankari, toujours masquée, et prétendant n'appartenir à aucune tribu, aucune famille ? Les taurens apportent quelque réponses : il existe un Val dit "calciné", ravagé par des flammes surnaturelles, au-delà de la vallée où ils sont réfugiés.
Un repos est demandé, et bien mérité. Wa'ai se sent faible, Zakkari a des démangeaisons plus qu'étranges, et les rapports entre Itza et Shankari semblent se faire conflictuels.

Demain, ils repartiront vers le Val pour y chercher, enfin, des traces d'Aksithi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la recherche de Rainette   

Revenir en haut Aller en bas
 
À la recherche de Rainette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures
» [Recherche] Borne arcade type Arcades 25 / N'STYL 25
» [RECHERCHE] Big Jim collection SPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: