Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mort et destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wa'ai
Admin
avatar

Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Mort et destin   Ven 19 Aoû 2016 - 16:22

Même si elle tentait de le dissimuler, la mort de Vol'jin avait ébranlé Acrae, bien plus que le retour de la Légion Ardente (étant habituée aux menaces mondiales et autres catastrophes surnaturelles secouant périodiquement Azeroth depuis son enfance). Elle n'avait aucun souvenir de Sen'jin, car elle n'était alors qu'un bébé. Elle n'avait connu comme chef que Vol'jin.

Bien sûr, la perte de son chef était un drame, mais aucun troll n'est éternel, et il était mort pour la défense de leur monde, de leur foyer. Non, ce qui était le pire, c'était les circonstances de sa mort et les conséquences de celles-ci. Sylvanas Coursevent, chef de la Horde, choisie par Vol'jin dans ses derniers instants.

Ce ne pouvait PAS être vrai. C'était impossible.

Comment la Reine-zombi pourrait-elle représenter la Horde ? Les idéaux de la Horde ? L'âme de la Horde ? La Horde c'était les Orcs, les Trolls et les Taurens. Les autres, les elfes et les Réprouvés, Acrae ne les avait jamais vraiment considérés comme faisant PARTIE de la Horde. Elle ne les avait jamais vu que comme des peuples vivant très loin, sur le continent de l'Est, des alliés de circonstance stratégique... mais pas des amis de CONFIANCE. Pas des membres de la FAMILLE.

Pire que tout, les Réprouvés étaient, bien malgré eux elle le savait, des cadavres dont la place légitime était dans l'autre monde, des aberrations aux mœurs détraquées et dangereuses, relevées par de la mauvaise magie, dont la simple existence était une insulte envers les loas comme Bwonsamdi, et également d'anciens sbires soumis à la Légion Ardente. Comme tout zombi relevé contre sa volonté, arraché contre son gré au repos éternel, leur condition misérable les conduisait bien souvent à nourrir une haine profonde et inaltérable à l'encontre des vivants.

Alors comment la Reine-zombi pourrait-elle parler au nom de peuples vivants ? Comment pourrait-elle se faire la porte-parole de peuples aux coutumes si différentes des siennes, dans la vie et dans la mort ? C'était un non-sens.

Acrae en était convaincue. Vol'jin ne pouvait pas l'avoir choisie. La jeune trollesse se refusait à le croire, malgré toutes les paroles sages des anciens du village, qui affirmaient que c'était la volonté des loas qui s'était exprimée à travers leur défunt chef. Non, leur chef était mourant à ce moment là, il était gravement blessé et luttait contre la douleur gangrénée. La magie démoniaque avait corrompu son corps, le rongeant progressivement et se répandant partout en lui, si bien même qu'il avait fallu brûler sa dépouille, au lieu de le momifier comme le voulait les coutumes funéraires trolles. Quel outrage ! Quel malheur.

Qui dès lors, pouvait assurer avec absolue certitude que l'infection pourrissante de la magie gangrénée n'avait pas seulement atteint son enveloppe physique, mais aussi altéré son âme ? Qui pouvait assurer avec certitude que leur chef affaibli et vulnérable n'avait pas été dupé par quelques murmures malfaisants de la Légion Ardente qu'il aurait pris pour les paroles des loas ? Qui pouvait assurer avec certitude que le fel coulant dans son sang n'avait pas dressé une barrière entre lui et les Grands Esprits jusqu'à l'embrouiller ?

Et pourtant, chacun autour d'Acrae, semblait accepter cette nouvelle situation sans broncher. Sylvanas avait promis de venger Vol'jin, et cela leur suffisait à tous. Il était pourtant idiot, selon Acrae, de l'acclamer pour cette décision. Il était évident que la Horde, en dépit des nombreux deuils, n'abandonnerait pas le combat et vengerait tous ceux qui étaient tombés. Les quelques plus méfiants avec qui Acrae avait évoqué ses craintes avaient joué la carte du pragmatisme prudent : le moment était mal choisi pour semer le doute et créer des tensions entre les peuples de la Horde.

Acrae trouvait pourtant le moment crucial justement : après il serait trop tard. Tout le monde était au courant des querelles qui avaient existé entre Garrosh et Sylvanas quand cette dernière avait fait démonstration du pouvoir de ses nouvelles alliées, les Val'kyrs, pour tuer et relever des humains capturés afin d'agrandir l'armée de morts-vivants. La Reine-zombi n'avait aucun état d'âme. Si on lui laissait le commandement, qui sait si elle ne profanerait pas également les cadavres orcs, trolls ou taurens pour en faire de nouveaux coriaces soldats morts-vivants ? Ses méthodes contestables n'auraient plus aucune limite à présent que les pleins pouvoirs lui avaient été confiés et personne ne pouvait prévoir jusqu'où Sylvanas irait pour assurer la victoire. Bien sûr, elle ne ferait rien de trop écœurant en face du gros des troupes pour ne pas créer de dissensions ouvertes, elle était maligne. Mais dans l'ombre, sans garde-fou pour la menacer, ces apothicaires auraient probablement carte blanche pour faire proliférer SON armée.

On demandait à Acrae de faire confiance, mais elle était têtue. On lui demandait d'obéir aux ordres, mais elle demeurait indomptée. Elle n'avait jamais su obéir aveuglément. Elle voulait suivre les ordres parce qu'elle les approuvait, parce qu'elle avait foi en la justesse de ses actes. Elle voulait vivre non par servitude, mais par conviction. Pas pour la figure d'un chef, mais pour les idéaux qu'il incarne. Et cette Sylvanas n'incarnait pas les idéaux de la trollesse.

Acrae se sentait au bord d'un grand précipice. Comme si son destin était suspendu dans un instant interminable à l'équilibre précaire qui déciderait si oui ou non elle allait tomber.

Son avenir, l'avenir des trolls, n'était pas avec la Horde de Sylvanas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.wowjdr.com
 
Mort et destin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Chevalier de la mort
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: